La réparation de la verrière

Durant la saison quelques manipulations maladroites de verrières ont conduit à l’apparition d’une fissure que l’on a stoppé dans son élan par un petit trou pratiqué tangentiellement à son extrémité.
Bien sûr, le planeur n’a pas été arrêté pour cela car cette petite fissure n’a pas engagée la sécurité du vol. De plus, le planeur en réparation aurait, comme les vélivoles perdu de nombreuses heures de vol.
Les planeurs ayant volés tout l’été, l’heure de l’entretien arriva au moment où la bise se leva.

Trappe verriere

Vous l’avez compris, c’est à dire à la fin de la saison quand il fera trop moche pour voler, qu’il faudra faire une vraie réparation !

C’est parti:

On débarrasse le planeur de sa verrière. c’est facile car il y a une poignée d’éjection. Il faut être deux pour la manip. Bon il ne faut pas s’attendre à un truc pyrotechnique qui vous pète à la tronche. Non c’est ici bêtement mécanique au niveau de la charnière.
Un peu comme une porte qui sort de ses gonds.
Une fois dans l’atelier d’entretien on la pose sur un support qui ne glisse pas (c’est mieux) un établi recouvert de moquette par exemple. On démonte les réglettes de la trappe ensuite, la manip consiste à jouer un peu au dentiste en pratiquant, à l’aide d’une petite fraise, une gorge en suivant la fissure sur plus de la moitié de la profondeur (sans déboucher) du plexiglas côté extérieur (car il faudra poncer, ce sera plus facile sur une surface convexe).

Reparation verriere 1
L’opération faite, on place un ruban adhésif sur la face intérieure de la verrière le long de la fissure car l’on va déposer ensuite dans la gorge extérieure un produit miracle qui va fusionner avec le PMMA et cela risquerait de bavouiller à l’intérieur.
On en met également aussi proche que possible de la gorge pour éviter d’avoir à raboter ensuite un surplus de produit.
Le produit pue énormément. C’est une sorte de colle qui tient assez bien en place par sa viscosité. On le dépose en formant une petite bosse afin d’être sûr qu’il y en ait assez pour le ponçage.
On attend que ça polymérise.

Reparation verriere 2
Super !!! Mais on n’a fait que 10% du travail.
Le lendemain, c’est bien dur et transparent, on retire l’adhésif et comme on a injecté la résine spéciale il n’y a plus de fissure mais une horrible bosse serpentiforme à la place.
C’est là que commence le vrai boulot.
Il va falloir poncer cette bosse, sans abîmer le reste de la verrière qui est belle comme tout.
Papier à l’eau et cale à poncer, off course, mais au début ça ne suffit pas, il faut attaquer plus fort que ça et estimer à tout moment la hauteur de la bosse ou sa disparition. Pas question d’insister en poussant l’abrasif avec un gros doigt potelé pour être sûr car cela creuserait la verrière.

Reparation verriere 3
C’est tout rayé maintenant, on ne voit plus à travers, c’est carrément flippant la première fois qu’on fait ça. On a l’impression qu’elle ne sera plus jamais transparente.
Si il n’y a plus de bosse au touché et à l’œil, on peut descendre en granulométrie avec du papier à l’eau.
Pour tout cela, on pratique à l’os avec une cale à poncer (toujours sinon on fabrique un champs de bosses). C’est long, très long… et fatigant.
Puis le translucide commence à devenir presque transparent. On passe alors aux Polish (il y en a plusieurs) que l’on peut passer avec une machine, c’est moins pénible mais tout en finesse car si l’on s’approche trop du trou, la machine rentre dedans et c’est la fin de la verrière ! Après de nombreuses heures d’efforts, vous voilà satisfait du résultat. Le plastique semble transparent, et l’épaisseur quasi constante au regard de l’image peu distordue traversant l’épaisseur de plexiglas.

Le travail est quasi terminé. Il ne reste plus qu’à nettoyer la totalité de la verrière éclaboussée par les petites gouttes de polish et fixer cette horrible réglette en plastique supportant la trappe destinée à fermer ce trou carré.
Mais attention cette opération n’est pas si anodine qu’elle semble l’être. Encore une fois la solution technique trouvée pour fixer cette réglette ne peut être qu’issue des malices de l’ingénierie destinée une fois de plus à anéantir à coup sûr cette délicate peau de plexiglas.
En effet celles-ci sont fixées par de petites vis en inox tête fraisée passant dans des trous chanfreinés percés le long du trou carré.
La géométrie du trou conique et de la tête fraisée a pour double objectif de maintenir la réglette mais aussi de faire disparaître la tête de vis dans l’épaisseur de la verrière. Aérodynamiquement c’est intéressants mais d’un point de vue mécanique c’est un désastre. Il faut comprendre qu’avec le contact cône sur cône, la tension axiale de chaque vis est transformée en effort radial qui, si il est mal maîtrisé lors du serrage, génère une poussée telle qu’elle finit par fissurer le plexiglas.

Vis verriere
Il convient donc de serrer délicatement chaque petite vis. Ou si possible ajouter une colle faible en guise de frein filet ou bien de petites rondelles spéciales servant de réserves élastiques à l’assemblages vissées.
Ceci semble insignifiants toutefois, cela évite le resserrage des vis, dans la saison, par des gens non initiés qui voulant bien faire un jour au fond du hangar prendront un tournevis et éclateront sans effort cette verrière sur laquelle vous avez passé tant de temps.
C’est fini !!! Bravo !
Il ne vous reste plus qu’à la reposer sur son planeur avec l’aide d’un autre vélivole. Cette opération, comme la dépose ne peut se faire qu’à deux dans la plupart des cas.
Ce fut long et compliqué le résultat est pas mal, dans un premier temps la matière ajoutée est complètement transparente et parfaitement fusionné avec le PMMA. Malheureusement avec les ultraviolets ce dernier va jaunir et des microfissures vont se former. Après quelques réparations, il faudra donc se résigner à acheter une bulle en plexiglas toute neuve qu’il faudra alors monter sur le cadre d’origine. Cette opération se fera alors au sein même de l’aéro-club entre les mains d’un moustachu ou bien dans un atelier spécialisé.

La qualité optique une verrière est un gage de sécurité pour le vol. Même réparée, celle-ci ne restituera pas une image d’une aussi bonne qualité que si elle était intacte. Alors prenons en soin et apprenons aux autres à bien les manipuler !

Incoming search terms:

  • reparation de verrière
  • reparation verriere plastique
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *